Historique

Wolfisheim  vers les années 1908
cliquez pour agrandir l'image Wolfisheim vers les années 1908
Wolfisheim  vers les années 1908
cliquez pour agrandir l'image Wolfisheim vers les années 1908

Wolfisheim, la tanière du loup

Sise aux portes de Strasbourg, en bordure de la Bruche, la commune de Wolfisheim, appartient aux plus anciens villages d'Alsace. Elle est située à l'origine aux abords d'un chemin celte reliant, par la vallée de la Bruche, la commune d'Osthoffen à la ville de Strasbourg.

En longeant le chemin de halage du canal de la Bruche, le promeneur dominical passant à proximité du château, du moulin et de l'église, peut s'imaginer ce que fut le passé de ces édifices, jadis centre de la vie de notre cité, aujourd'hui modèles favoris de tant d'artistes peintres.
Le clocher élève fièrement son passé ancestral au-dessus des toits de tuiles rouges, et donne ainsi une note de sérénité à l'atmosphère traditionnellement calme et silencieuse de Wolfisheim.

En dialecte "WOLFZE" signifiait : Heim de WOLFO. WOLFO pourrait être le chef d'une tribu celte qui s'était installée sur un bras de la Bruche, fondant le village.

On constate que la racine "WOLF" se trouve concernée dans les dénominations successives. Cela explique la configuration du piège à loups dans les armoiries de Wolfisheim.

L'histoire de notre village est étroitement liée à la naissance de l'Alsace. Celtes, Romains, Francs, Alamans et Gaulois marquent Wolfisheim de leur empreinte. La population jusqu'alors païenne deviendra chrétienne à partir du VIème siècle. Un des premiers documents écrits et datant de 717 fait mention de l'abbaye de Saint Etienne, propriétaire de biens à Wolfisheim.

Au XIIIème siècle, Wolfisheim appartient à l'évêché de Metz. C'est au cours des luttes de la population contre l'évêque de Metz, qu'un incendie détruisit la commune (1262).
En 1315, on note un Jean de Wolfisheim, Maire de Strasbourg.

Notre commune qui appartient à Schafrit de Leyningen est cédée de moitié à la famille Museler, à qui nous devons le château de Wolfisheim, dont les ruines existaient encore au XVIIIème siècle. En 1534, le comte Philippe Hanau de Lichtenberg rachète le village, qui est alors dépendant de Bouxwiller. Il passe encore sous la domination de la famille Bitche Deux ponts avant de revenir aux Hanau en 1570.

En 1685, un incendie détruisit, une fois de plus, une partie du village. Un apiculteur en était la cause.

La naissance de la Commune au sens administratif du terme se fit à la fin du XVIIIème siècle, pendant la Révolution Française.

En 1895, on inaugure la première ligne de tramway reliant la gare de Strasbourg à Breuschwickersheim, passant par Wolfisheim. Le "tram" a circulé jusqu'en 1959.
Depuis ce temps, notre village n'est plus "au bout du monde", un rapprochement a été créé par ce moyen de locomotion.
N'était-ce pas là le premier jalon du rattachement de Wolfisheim à la Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS) qui eut lieu en 1968 ?